NBA – Spencer Dinwiddie restera-il à Brooklyn ?

3 min read

Spencer Dinwiddie connaît enfin un environnement plaisant à Brooklyn depuis 2016 et espère rester au sein de la franchise. Éligible à une extension de contrat de 48 millions de dollars sur 4 ans, le meneur des Nets espère plus que tout se voir récompensé et rester dans la franchise, cependant les perspectives sont potentiellement différentes. 

En effet, la prolongation de Dinwiddie à Brooklyn pourrait « coûter gros » à la franchise car Brooklyn dispose de suffisamment de flexibilité financière pour espérer signer deux contrats maximum lors de la Free Agency 2019, qui sera bien fournie.

« J’adorerais rester ici je serais le plus heureux, cette organisation m’a toujours bien traité et donné une opportunité que je n’ai jamais eu en NBA auparavant. Je leur suis redevable. Nous sommes une équipe combative, nous voulons être une bonne équipe, changer la tendance des Nets des dernières années. »

Le dossier du numéro 8 des Nets est très intéressant : en constante progression, Dinwiddie a terminé troisième lors de la saison précédente aux votes du Most Improved Player remporté par Victor Oladipo. Vainqueur du Skills Challenge, le joueur âgé de 25 ans a grappillé de sérieuses minutes suite aux blessures de Jeremy Lin et D’Angelo Russell : 28.8 minutes de jeu et 58 matchs en tant que titulaire. Le tout en posant une ligne de statistique correcte : 12.6 points à 38.7% aux tirs, 32.6% à 3 pts, 3.2 rebonds et 6.6 passes décisives avec très peu de pertes de balle pour un poste 1 (1.6 turnovers).

La saison 2018/2019 démarre plutôt sur de bonnes bases. Sur le mois d’octobre, Dinwiddie est actuellement à 14.9 points à 48.9% aux tirs, 43.5% à 3 points, 81.3% aux lancers-francs en 27.5 minutes de jeu, second en termes de points marqués en sortie de banc, juste derrière JJ Redick. Un joueur dont le profil a vite été perçu par son coach, Kenny Atkinson :

« Sa vitesse, sa pénétration, je pense que c’est un joueur sous-côté, notamment pour sa défense. Il est talentueux et peut défendre plusieurs positions. »

Comme motif d’optimisme à son sujet, Spencer Dinwiddie prend comme exemple son coéquipier Joe Harris qui s’est vu prolonger aux Nets pour la modique somme de 16 millions de dollars sur deux ans.

« Nos cas sont similaires, tout le monde le respecte, il a gagné leur confiance.  Le voir réussir est important, quand on voit ce que nous avons traversé et à quel point nous avons galéré ces dernières années. »

Il ne reste plus qu’à souhaiter le même sort au joueur, le Front-Office de Nets devra faire attention à ne pas trop patienter car beaucoup de franchises pourraient tenter le signer, en effet nombreuses équipes sont en manque d’un meneur avec un bon niveau de jeu. Rendez-vous vers Noël pour reprendre la température.

Source : NetsDaily, The Athletic

Crédit Photo : The Athletic

Laisser un commentaire