NBA – LeBron James : le trade de Kyrie Irving était « le début de la fin »

3 min read

Dans un récent article sur The Athletic, l’insider des Cavaliers Joe Vardon a tenu à remettre les pendules à l’heure dans un long papier relatant les divergences d’informations sur l’été où Kyrie Irving a pris la direction des Boston Celtics. Lors d’une récente interview pour le média, LeBron James a livré sa version des faits. Mésentente dans l’équipe, avec le GM ? Voici quelques éléments supplémentaires.

Tout début le jour où les Cavaliers ont décidé d’envoyer Kyrie Irving aux Celtics, LeBron James de son côté signait des maillots du côté de Santa Monica en Californie. Tyronn Lue, en Californie aussi à ce moment a appris la nouvelle par téléphone et a soudainement eu envie de rejoindre James pour avoir une conversation téléphonique avec le General Manager : Koby Altman.

LeBron était ferme, catégorique de l’autre côté de la ligne : ne pas transférer Kyrie. Encore moins aux Celtics. Une fois l’appel terminé, tout semblait clair pour tous : Altman promettait à LeBron de ne pas transférer Irving.

Il s’est écroulé 22 minutes entre cette promesse et l’annonce du transfert.

 « Tout le monde savait qu’il s’agissait du début de la fin avec ce trade, ce n’est plus et ce n’était déjà pas un secret à l’époque. » déclare LeBron James lors d’une interview pour The Athletic

Alors qui est le fautif ? Koby Altman direz-vous, cependant King James a eu comme premier sentiment un autre coupable. Altman ne lui avait pas menti, il n’avait juste pas été considéré par Dan Gilbert.

« On se rend compte que Koby n’y est pour rien, d’autant plus qu’il venait juste d’être nommé General Manager. Koby n’est pas le premier à gérer l’équipe, ni le seul homme à bord. »

L’aspect commercial de la NBA dans sa splendeur, aussi beau puisse être ce sport et cette ligue, la NBA n’en reste pas moins un terrible business pour les propriétaires de franchises.

D’autre autre côté, Kyrie Irving avait fait souhait de partir de Cleveland, car le joueur à l’époque avait un souci au genou, qui l’écarterait des parquets pour une bonne partie de l’année. Sacrifice pour que Cleveland récupère des joueurs en échange afin de continuer sur une saison régulière de haute volée ? Peut-être. Quoiqu’il en soit LeBron avait été clair. Le quadruple M.V.P ne voulait rien entendre et conserver Kyrie à ses côtés, peu importe les contreparties que la franchise pouvait récupérer : la suite nous la connaissons tous.

Ce soir, LeBron retourne sur ses terres, avec un maillot des Los Angeles Lakers sur les épaules, un retour attendu, qui rappelle des souvenirs au joueur, qui avait déjà quitté Cleveland auparavant.

« Je reviens jouer contre une équipe où j’ai passé 11 ans de ma carrière. J’ai eu de très beaux moments et d’autres nettement moins beaux, mais la finalité est la suivante : quand on donne tout à une équipe, une ville, ses fans, ses coéquipiers, au staff, c’est tout ce qui compte. »

Un nouveau pavé jeté dans la marre qui sépare LeBron James et Dan Gilbert de l’autre côté de la rive et qui illustre encore la force du duo Irving – James à l’époque ainsi que la faculté des joueurs à savoir la fatalité imminente qui pointe au bout de leur nez avant même que le glas d’une reconstruction n’ait sonné.

Source : The Athletic 

Crédit Photo : USA Today 

Laisser un commentaire