NBA – La course au MVP après un mois de compétition

6 min read

Nous sommes le 16 novembre au moment de la publication de cet article et cela fait donc un mois que la NBA bat son plein. Nous avons déjà pu assister à quelques envolées statistiques, certaines attendues, d’autres plus surprenantes voire émouvantes. Par dessus tout, certains joueurs ont déjà commencé à se démarquer pour se placer dans la course au MVP, ce titre très honorifique de meilleur joueur de l’année. Qui peut donc succéder à James Harden ? 

Nous avons, avec l’équipe, choisi les trois joueurs les plus marquants de ce début de saison, et nous terminerons avec quelques mentions, ainsi qu’avec les résultats du sondage que nous avons posté sur Twitter, où nous vous demandions votre avis sur la question.

Stephen Curry, la valeur sûre

Bien qu’écarté des parquets pendant quelques temps à cause d’une blessure à l’aine, le meneur des Warriors de Golden State a terriblement bien lancé sa dixième saison. 29,5 points, 5,0 rebonds, 6,1 passes, 51,5% aux tirs et 49,2% à 3-pts, voici donc à quoi ressemble la ligne de statistiques moyenne de Stephen Curry. Difficile de rivaliser avec une telle domination à son poste. Face aux Wizards de Washington le 24 octobre dernier, le Splash Brother de Klay Thompson a même pointé à 51 points, avec un joli 11/16 derrière l’arc et 10/10 aux lancers francs. Aussi, on compte six matchs sur 12 à plus de 30 points dont quatre avec une adresse supérieure à 50 voire 60% de réussite aux tirs. Des chiffres qui peuvent donner le tournis mais qui ne sont que le fruit du travail de Curry. Il maîtrise à la perfection chacun de ses talents. De plus, si cela a décidé de ne pas fonctionner le temps d’un match, il est capable de se métamorphoser en chef d’orchestre d’une équipe qui brille par son bilan de 11 victoires pour trois défaites. Les Warriors ont un titre à défendre et peuvent encore aller le chercher : Stephen Curry ne compte certainement pas en rester là et à 30 ans, le All-Star peut toujours autant exceller dans tous les domaines qu’il maîtrise. Il est en tête d’affiche pour la course au MVP.

Résultat de recherche d'images pour "stephen curry nba finals"
Sporting News

Giannis Antetokounmpo, l’étoile montante

En 13 matchs joués sur 14 des Bucks de Milwaukee, Giannis Antetokounmpo a certainement posé les bases d’une saison gargantuesque. Avec 25,8 points, 12,7 rebonds, 5,6 passes, 1,4 contres et 1,4 interceptions à 50,8% aux tirs, le Greek Freak se place parmi les meilleurs joueurs de la ligue dans les cinq catégories statistiques principales. On commence à y être habitué, certes, mais les chiffres sont bien là et ne sont pas négligeables. De plus, ils se mettent en parallèle du bilan très encourageant de 10 victoires pour quatre défaites qui vient confirmer l’impact de Giannis, mais pas que. En effet, l’arrivée de Mike Budenholzer comme nouveau coach cet été semble porter ses fruits et le franchise player incontesté des Bucks en profite pleinement. Six double-double, deux triple-double : si Antetokounmpo n’est pas du genre à aller frôler les sommets au scoring comme Curry ci-dessus, il brille cependant par sa polyvalence dans le jeu. En attaque comme en défense d’ailleurs. Selon Basketball-Reference, le Freak offre un Offensive Rating de 111 pour 100 possessions et un Defensive Rating de 100 pour 100 possessions lorsqu’il est sur le terrain. C’est le meilleur DefRat de l’équipe avec John Henson. Rajoutons qu’il possède le meilleur PER (et de loin) de l’équipe avec 26,8. La saison des Bucks doit rester régulière, mais Giannis Antetokounmpo est bien en tête d’affiche pour la course au MVP.

Résultat de recherche d'images pour "giannis antetokounmpo nba"
NBA.com

Joel Embiid, le Process épisode 3

Troisième saison pour Joel Embiid et déjà le monstre marche sur les raquettes de toutes les contrées. Posez-vous la question suivante : y a-t-il actuellement un pivot plus dominant qu’Embiid au sein de la NBA ? Si la réponse est non, alors vous avez la raison de sa présence dans cet article dédié aux futurs candidats au MVP. Parlons chiffres : 27,6 points, 13,4 rebonds et 2,1 contres par match avec 47,2% aux tirs. Une belle ligne de statistiques mais certains ne la trouverons pas si surprenante. Ce n’est pas un hasard si les Sixers l’ont choisit en troisième place du premier tour de la Draft 2014. Bien que la première année fut tâchée de blessures l’empêchant d’avancer dans sa carrière, The Process semble s’être parfaitement mis en marche vers les sommets de la ligue en infligeant des corrections à bon nombre d’adversaires. Sur 16 matchs joués, Joel Embiid en termine 14 avec un double double et un avec un triple-double. Tous sont monstrueux avec très souvent +30 points et +11 rebonds mais certains sortent particulièrement du lot : 41 points et 13 rebonds contre les Clippers (quatre contres en plus), 39 points et 17 rebonds deux jours plus tard face aux Pistons, 42 pointe et 18 rebonds en affrontant les Hornets et plus récemment encore 35 points et 18 rebonds à Miami, contre Hassan Whiteside. Le bilan collectif est de neuf victoires pour sept défaites, légèrement en dessous des deux autres candidats ci-dessus mais la saison est toujours plus proche de son début que de sa fin et les choses commencent petit à petit à prendre forme. L’arrivée de Jimmy Butler dans les rangs des Sixers devrait aider, normalement, à faire encore mieux. Nul doute que Joel Embiid continuera à tout dévorer sur son passage. Il est clairement en tête d’affiche pour la course au MVP.

Résultat de recherche d'images pour "does embiid wear a mask"
Medium

Quelques mentions

Forcément, d’autres noms peuvent être mentionnés bien que les bilans ou même les saisons ne soient pas encore optimales pour être jugé(e)s. Si les Raptors jouent à ce niveau-là, Kawhi Leonard n’y est pas pour rien : même s’il ne joue pas les back-to-back pour le moment et que cela peut lui porter préjudice pour le vote final, il n’en est pas pour autant oubliable. Si les Trail Blazers tiennent actuellement le deuxième bilan de l’ouest et le quatrième de la ligue, c’est en partie grâce au gros travail de Damian Lillard, toujours très performant. Si les Nuggets commencent aussi bien cette saison, c’est à Nikola Jokic qu’il faut renvoyer une bonne partie du mérite : la franchise ne souhaite pas être encore une fois la laissée pour compte au moment de valider les spots en Playoffs comme les années passées et Jokic mène les troupes afin de confirmer le projet à Denver. Même s’il en est un habitué, il est difficile de placer LeBron James dans la course pour le moment, tant que les problèmes des Lakers ne sont pas en partie réglés pour leur permettre d’avancer plus sereinement au sein de la Conférence Ouest, mais cela viendra peut-être.

Votre avis

Vous avez pour beaucoup d’entre vous participé au sondage que nous avions posté en début de semaine. Voici donc les résultats :

Vous placez donc Giannis Antetokounmpo en tête de cette course au MVP tandis que Joel Embiid reste bien derrière avec seulement 11% des voix. Merci pour votre participation !

Sources : Basketball-Reference, NBA.com / Source image : SLC Dunk

Laisser un commentaire