NBA – Al Horford avait prévu les débuts mornes des Celtics

3 min read

SB Nation

Loin d’être dans la panade au sein de la Conférence Est, les Boston Celtics montrent cependant quelques signes particuliers qu’il faut vite régler pour Brad Stevens et sa bande. Dans cet effectif, un joueur n’est pas surpris des débuts de saison de Boston et il s’agit d’Al Horford qui assure avoir déjà connu ce schéma-là dans sa carrière.

Une situation similaire pour Horford qui prend en référence l’année 2014/2015 au sein des Hawks. Le blessé n’était bien sûr pas Gordon Hayward mais Horford lui-même qui récupérait d’une blessure au pectoral tandis que les Hawks déroulaient un basketball de très bonne qualité qui les a menés par ailleurs à réaliser leur meilleur bilan de l’histoire de la franchise (60 victoires pour 22 défaites).

« Mon comeback ressemble un peu à celui que Gordon est en train d’avoir. C’est-à-dire que tout le monde nous voyait beaux et forts et nous avons fait un début de saison très mitigé (5 victoires pour 5 défaites). »

A cette période décrite par Al Horford, les Hawks venaient d’encaisser une défaite de 33 points par les Cavaliers pour ensuite aller perdre face aux Lakers qui terminent cette saison à 21 victoires pour 62 défaites. Sursaut d’orgueil, Atlanta a enchaîné avec 35 victoires sur les 38 rencontres suivantes.

« Nous avons arrêté de perdre entre Décembre et Janvier et cela m’avait aidé à comprendre comment jouer dur en tant que collectif et comment emmener son équipe à un autre niveau de jeu. »

Des parallèles semblent certains entre ce qu’a vécu Horford et ce que traverse actuellement l’ancien du Jazz. Si Hayward reprend ses sensations petit à petit, Horford lui avait des restrictions de temps de jeu à sa reprise. Cependant la remise sur pied du joueur n’est pas le seul détail à pointer du doigt, comme l’a fait Brad Stevens à propos du duo de jeunes Jaylen Brown et Jayson Tatum, paroles soulignées et doublées par Kyrie Irving qui donnait le même son de cloche.

« Je suis sûr que c’est dur pour Gordon, il peut tellement apporter dans cette équipe et sa production actuelle, mais sa blessure va lui demander encore du temps. A chaque fois que nous parlons entre nous, on souligne ensemble l’importance de la défense. Il a des certitudes offensives mais il doit encore comprendre où il doit se placer sur le terrain et ce qu’il doit produire défensivement. »

« Je sens que nous progressons petit à petit, nous ne sommes pas forcément où nous voulons être dans le jeu ou le classement mais nous nous améliorons. »

Il faut s’armer d’un peu de patience et d’optimisme pour Horford et le reste de l’équipe, qui d’ailleurs maintient le cap sans faire de changement radical. Preuve que toute l’équipe sait ce qui l’attend pour la suite et pourquoi pas réaliser le même bond en avant que les Hawks ont fait en 2014.

Source : The Athletic NBA, Basketball Reference, ESPN

Crédit Photo : SB Nation

Laisser un commentaire