NBA – Paul George est maladroit mais reste serein

2 min read

Alors que le Thunder d’Oklahoma City doit faire sans Russell Westbrook ces temps, l’équipe apprend à se rôder autour d’un trio George – Schroder – Adams. Vainqueurs des Rockets cette nuit 98-80 (soit au passage le plus petit score marqué par les Rockets sous d’Antoni) Paul George s’est montré comme le leader de l’équipe mais toujours avec une maladresse frappante.

20 points, 11 rebonds, 6 passes et 6 interceptions, une feuille de stats bien remplie mais qui témoigne toujours d’un manque de précision rare du joueur : 7/21 aux tirs (33.3%) et 3/11 derrière l’arc (27.3%). Bien que son implication des deux côtés du parquet soit toujours présente, Paul George pédale dans la semoule. Considéré comme patient pour sélectionner ses tirs et capable d’altruisme, ces qualités semblent ne rien pouvoir faire face à son « pied mort » comme il l’appelle : 38.6% aux tirs 32.6% à 3 points, des chiffres bas et jamais vus.

Sa paralysie du nerf péronier le gêne toujours et embrasse totalement le fait que son jeu offensif en pâtit énormément. Préoccupé mais sans pour autant s’arracher les cheveux car le Thunder a renoué avec les victoires. Selon certains medias US sa resignature cet été au sein du Thunder semble avoir soulagé l’esprit de George, conscient qu’il ne pourra pas faire du Russell Westbrook lorsqu’il est sur le banc.

« Même si Paul n’a pas réussi ses tirs, il les prend toujours, il reste concentré en défense à chercher des stops. C’est un p**ain de joueur qui est bon sur les deux côtés du parquet et c’est ce dont nous avons besoin de lui. » Dennis Schröder.

Quel luxe de pouvoir se contenter d’un Paul George comme jamais tant que l’équipe déroule. Qu’en sera-il si la franchise se retrouve dos au mur, le monde est cruel et tourne vite sa veste. Le calendrier est plutôt clément en ce qui concerne l’équipe de Billy Donovan, ce qui devrait laisser le temps à PiGi de retrouver la mire.

Source : The Athletic

Crédit photo : ESPN

Laisser un commentaire